FANDOM



Présentation rapide Modifier

Zatoichi Kagagui est une jeune okienne d'Asan, native des îles, elle vogue sur les flots des mers et des océans en quête d'aventure, de richesse et de gloire.

Trouvable dans les ports peu fréquentés où elle passe du temps dans les tavernes, sinon sous l'identité de Shiori Aohri dans les villes plus fréquentées.

Zatoichi à différents âges et endroits.

Zatoichi requin

"La chasse au requin".

Physique Modifier

Zatoichi Kagagui ou Shiori Aohri, nom d'emprunt, est une jeune okienne, a la peau miel-brun, de bonne taille, 178 cm, pour une soixantaine de kilos, a contrario de l'idée reçue des femmes pirates, Zatoichi est plutôt belle et charmante, un visage fin et ovale, doté de deux yeux fins et en amandes aux reflets marron-rouge intenses, son nez suivant un équilibre complet du visage, ni trop gros, ni trop fin, alors que des lèvres expressives prennent place en dessous, un peu épaisses et pulpeuses, ses petites oreilles restent sous sa crinière brune, ne portant plus de piercings aux lobes, mais toujours deux anneaux dorés à droite et deux argentés à gauche, aux niveau des hélix des oreilles, son labret, lui, est piercé et comporte une boule dorée, assez petite.

Son cou fin laisse place à de fières épaules, et des bras musclés comme il le faut, harmonieux avec son corps voluptueux et athlétique, des mains longues un peu abimées par le travail donnent naissance à des doigts fins et adroits, son buste lui est muni d'une poitrine généreuse et ferme, surpassant des cotes taillées et un ventre plat, mis un peu en relief par des abdominaux travaillés, sa taille est aussi fine, poursuivant par des hanches fines et petites, un fessier plutôt plat, généralement mis en avant par ses vêtements serrés, ses cuisses et ses mollets sont témoins de plusieurs années de mer, comme ses pieds, dans l'ensemble des jambes musclées, puissantes et agiles.

Tatouages, piercings et cicatrices Modifier

Tatouages Modifier

Un petit yin sur la tempe droite, sous sa mèche de cheveux.

Un cercle noir rempli, entouré de deux cercles fins noirs aussi, sur le côté gauche du cou.

Un serpent dragon blanc dans le dos, du milieux des omoplates, jusqu'en bas du dos.

Deux tours d'une chaine noire autour du poignet droit, terminant là où elle débute.

Un soleil noire sur la cuisse droite.

Piercings Modifier

Deux anneaux dorés à l'hélix de l'oreille droite.

Deux anneaux argentés à l'hélix de l'oreille gauche.

Boule dorée au labret.

Cicatrices Modifier

Fine entaille sur les lèvres, à gauche.

Fine entaille oblique au dessus de son œil droit.

Deux entailles en croix, au dessus du sein gauche.

Multiples entailles autour du bras droit.

Entailles aux mains, démontrant de plusieurs lames ayant traversées ses paumes.

Quelques traces de coups de fouet dans le dos.

Lourde entaille au flanc gauche.

Inventaire Modifier

Zatoichi porte généralement, une tenue légère et utilitaire, négligeant sa protection pour son agilité et son adresse, une tenue de marin en somme.

Elle s'arme d'un sabre long Asanais, assez classique et d'un arc moyen, efficace de près comme de loin, sur plusieurs types de terrains et dans plusieurs environnements.

Elle possède aussi quelques bombes artisanales et pièges qui peuvent la sortir de quelques mauvaises passes.

Compétences Modifier

Kagagui est assez multi-fonctions, sachant coudre, bricoler, donner les premiers soins et même faire des opérations chirurgicales sommaires, commerçante et mercenaire, pouvant préparer quelques poisons des plantes et créatures d'Asan, danser, chanter, cuisiner et se trouve très proche d'un élément, celui de l'eau, peut être par son lien étroit avec la mer ou une rencontre avec un esprit de l'eau, les rumeurs ne se répandent que peu en dehors de son équipage.

Ses sorts d'eau sont sommaires et se trouvent être principalement des sorts de soins des blessures et des plaies, ne pouvant en invoquer, mais juste utiliser l'eau à l'état naturel.

Flotte Modifier

Zatoichi est le capitaine du navire et de son équipage :

Le Princesse Capricieuse

Histoire Modifier

Naissance et enfance Modifier

Native des îles d'Okiennes, en plein cœur de la cité de Nazaki où elle a grandit et vécue dans une famille assez aisée, fille d'un Okien marchand et d'une Ferenie tisserande, Zatoichi est la benjamine de sa famille, possédant déjà trois frères plus âgés, ainsi une superstition voulu que la famille Kagagui n'aurait que des garçons et s'est ainsi qu'il lui fût donné le nom "Zatoichi" à la plus jeune fille de la famille Kagagui, un nom masculin, qu'elle portait honteusement, avant d'en être fière.

Rien ne laissait penser que la jeune Kagagui puisse devenir la femme actuelle que nous connaissons, très jeune il lui fût enseigné les arts marchands de son père et les bases du tissage et de la couture par sa mère, elle eut aussi l'occasion d'apprendre différentes notions scientifiques, mathématiques et religieuses, la relève des parents était assurée par les grand-frère de Zatoichi, elle avait donc la possibilité de faire ce qu'elle souhaitait.

Mais la science et l'arithmétique, n'était pas ce qu'elle cherchait, férue de poésie et de littérature, la jeune Okienne fût très vite embarquée avec des jeunes écrivains et autres étudiants, où elle put prendre la place d'apprentie et d'assistante au près d'un écrivain et poète modeste des îles.

Il était difficile pour Zatoichi d'écrire de choses qu'elle n'avait pas vue, comment parler d'autre chose que des îles, sans voir autre chose et surtout comment se faire connaitre en tant qu'écrivain, en racontant la banalité des choses environnantes ?

C'est de cette idée que la jeune Kagagui, déterminée à faire voyager sa curiosité et ses inspirations, pris la route de la capitale de l'Empire, avec d'autres amis étudiants et des marchands, elle allait faire son premier long voyage en bateau, comme marin à mi-temps, le plus simple pour elle était de rejoindre l'armée impériale, un poste d'assistante et de secrétaire sur un navire militaire, de quoi en voir du pays, pensait-elle.

Avant de voir son transport se faire attaquer avant la nuit, une jonque aux couleurs des Kaigôtos était en embuscade après plusieurs îlots, pour s'emparer des marchandises et des femmes à bord.

Évasion et premier navire Modifier

Elle passa près de trois ans, esclave au service des pirates Kaigôtos, elle apprit tout ce qu'elle pouvait et devait savoir pour s'occuper d'un navire, manier les voiles, tenir la barre, utiliser des cartes, etc.

Et avec le temps comment commander un équipage, les conditions étaient rudes et difficiles, mais elle devait survivre, après tout, elle avait de quoi écrire et des paysages à décrire, même si les fers à ses mains n'étaient pas pratique, dans la cale où elle logeait avec les autres prisonniers.

Jusque au jour de sa libération et de son évasion, un soir d'été, après une pêche et une grosse prise des pirates, l'équipage était saoul, le capitaine, rond comme un boulet de canon, un morceau de métal, un clou peut être, assez gros pour venir déchirer la gorge du capitaine dans sa cabine, les mains de Zatoichi étaient couvertes de sang, l'homme couinant dans une marre de sang, Kagagui était impassible devant l'agonie lente et sanglante du capitaine Kaigôto, violeur, pilleur, assassin et déshonorant.

Le corps du capitaine fût exposé aux matelots et autres pirates, Zatoichi pensait s'enfuir par la mer en profitant de la cohue des esclaves et des pirates ivres, mais la vue du cadavre tint en respect la plus grosse partie des marins, pour qu'elle empêche l'autre partie de massacrer les prisonniers.

Le navire mis les voiles sur un port malfamé, la jeune Okienne relâcha les esclaves et les marins, revendit les marchandises et la jonque, une très petite partie des marins sont restés avec la Kagagui, "Celui qui tue un capitaine est en droit d'en devenir un et un capitaine à besoin d'un équipage, non ?".

La mer avait à jamais emportée la jeune femme Zatoichi, pour rendre une capitaine ferme et déterminée, une jonque fût achetée, armée et approvisionnée.

Un équipage fût trouvé et recruté, une nouvelle vie pour Zatoichi Kagagui, à bord de "La Princesse Capricieuse", dont elle était capitaine.

Commerce et chasseuse de Kaigôtos Modifier

Capitaine d'un navire, mais pas forcément pirate, Kagagui continua jusqu'à nos jours à voguer sur les mers en faisant du commerce entre les villes, escortant les civils et marchands, venant aussi traquer les Kaigôtos qu'elle juge "néfaste", croyant à une unification des Kaigôtos et dans un soulèvement des pirates pour créer un ordre plus propre et respectueux du Nin que les pirates Kaigôtos actuels, voulant croire à la création un état libre et respectueux, pour tout les membres Kaigôtos souhaitant renoncer à la vie de bandit, sans perde toutes leurs libertés.

Extraits tirés du livre : "Mémoires d'une fausse pirate : Réécriture du journal du capitaine Zatoichi Kagagui Volume 1".

Journal du capitaine Zatoichi Modifier

Mort de l'empereur et rencontre avec Kensei Assano Modifier

"Un soir où j'étais au port de Kôshin, à boire avec un filou Amakuni Muramasa, un forgeron ermite et sale, mais amusant, il était dans mon navire pour rejoindre Edokai et je l'ai transporté jusqu'à Kôshin pour l'y déposer.

Mais une terrible annonce fût faite ce soir là, après deux bouteilles, la mort de l'empereur Mikado Ônomaru Kushan, c'était l'émoi dans toute la ville et moi aussi, j'étais un peu choquée.

Mais en bonne Shiori, je me devais de rentrer vite à la capitale, c'est un événement majeur et je devais y assister, j'ai donc embarqué Amakuni avec moi et je suis retournée à la Princesse Capricieuse pour préparer les gars et la bateau pour partir.

Alors que nous attendions notre tour pour appareiller et quitter le port, je vois sur le ponton d'embarcation, une kijine en armure, Saeko Gaito, du clan Gaito, j'avais dans l'intention d'aller la voir, mais elle est venue à moi pour me demander de préparer le bateau pour Edokai, j'ai trouvé ca étrange, le clan Gaito ne pouvait pas dépêcher un navire pour le transport ? Bon, je n'avais pas l'intention de refuser à la "p'tite" un voyage, elle devait juste chercher quelques invités.

Des invités, oui, maitre Kensei Assano ainsi que la princesse impériale Nashana et une certaine Akamane, le tout sur mon navire, une demi-heure après que j'ai accepté de transporter ce beau monde jusqu'à Edokai.

Je n'avais jamais fait Kôshin-Edokai si vite, deux jours, même pas et paf ! LA capitale.

Toujours aussi grande, toujours aussi belle, maitre Assano me confia un pavillon doré avec, j'ai eu la permission d'amarrer au quai royal, une fois le pied à terre, nous fûmes accueillis par l'escorte impériale de la princesse Ichinaki, ensuite et bien, j'ai passél a soirée à suivre Kensei Assano dans la ville, nous avons rencontrés un homme intéressant, un maitre d'arme à la retraite, maitre Tamura Oko, très gentil et sympathique, nous avons bu une tasse de thé en parlant avant de partir.

Partir pour le quartier marchand, mais nous avons fait un détour pour le dôjo d'Edokai, tenu par le maitre Iewasu Katashigo.

Un tour de jidosha plus tard et nous voilà au quartier marchand, où nous faisons la rencotre d'Amakuni, accompagné d'un homme Kasem Altal Kherhaï, croisé de loin plus tôt, un fereni, ainsi qu'Ichinose Yamazaki du clan éponyme Yamazaki, ainsi que sa femme Misae Aonï, nous avons fait quelques magasins de livre avant de nous séparer pour accompagner Kensei et dame Akamane chez un artisan de hihiirogane de renom, maitre Shibune, la femme du clan Nagarashi souhaitait que le maitre lui forge une arme, je n'ai pas compris à qui elle devait être donnée, mais c'était fort intéressant.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.