FANDOM


Le Mythe d'Ômaru est un récit initiatique. Il s'agit de l'un des premiers mythes asanais. Précédent le Nin, il est cependant au cœur de la culture asanaise, car parfaitement porteur de ses enseignements.

Chapitre I: Terre Modifier

Avidité
Ômaru restait au bord de la mer, un morceau de bois à la main, tandis que les vagues frappaient doucement le sable et que le soleil se soulevait à peine pour émerger de l'horizon. La femme à ses côtés.

- Au loin, à l'est, on peut voir les ruines de Teishara, blanche cité sainte où se dressent cent tours et cent temples, dit alors la femme.

Elle était étrangère au garçon. Il ne l'avait jamais vue. Ses vêtements blancs et longs étaient fort étranges en cette contrée. Un voile couvrait l'arrière de sa tête, où de magnifiques cheveux bleus cascadaient sur son dos.

- As-tu déjà vu cette ville ? Lui demanda t-elle. Va donc la trouver, tu me diras ce que tu découvriras.

Trouvant la femme fort séduisante et belle, Ômaru, son bâton fièrement tenu, marcha vers l'est et observa l'horizon, mais n'aperçu nulle cité blanche. Il rentra à son village, et alla trouver les pêcheurs, leur demandant si ils connaissent Teishara. "Oui, je connais. Le grand père de mon grand père la vit. C'est une ancienne cité mythique. On raconte qu'elle abritait autrefois les dieux, et que l'on peut encore entendre sonner les cloches de ses temples. Elle est aujourd’hui engloutie dans la jungle, et dans la mer."

L'enfant revint sur la plage, et s'assit. Toute la journée, il attendit, mais rien ne survint sauf le cri des oiseaux et le bruit des vagues. Une fois la nuit tombée, il rentra chez lui, mais revint le lendemain matin. La femme n'était pas là, mais il lui paraissait impossible qu'une aussi belle personne puisse lui mentir, aussi il comptait bien lui dire qu'il n'avait trouvé Teishara, mais avait entendu ses cloches, au loin.

Les mois passèrent, et l'enfant oublia la femme, mais pas Teishara. Il pensa à la découvrir, à l'explorer, et à trouver richesses et secrets de la ville perdue.

L'enfant s'isola, et devint l'idiot du village, vu comme différent par les autres enfants, qui riaient de lui en le voyant ainsi assis à contempler l'océan.

Ômaru n'avait pas réussi à entendre les cloches de Teishara. Malgré tout, il continua chaque jour à revenir sur la plage, et en découvrit des pouvoirs bien singuliers. A force de contempler, l'enfant finit par ne plus se laisser distraire par les vagues inlassables, et finit par acclimater aux cris des mouettes, et au bruit du vent et des feuilles de palmiers. Malgré tout, les cloches restaient silencieuses.

Les pêcheurs vinrent le voir. "Nous autres, nous entendons les cloches !" affirmaient-ils. Mais Ômaru n'y parvenait pas, il n'entendait que les bruits de la plage.

Peu de temps après, les pêcheurs lui rétorquèrent qu'il s'occupait trop de bruit des cloches, et qu'Ômaru devrait retourner avec ses camarades, que ces vieilles légendes n'étaient que des histoires de pêcheurs.

Un an passa, et l'enfant perdit sa motivation. Il se dit qu'il valait peut-être mieux grandir et devenir pêcheur pour entendre les cloches, ou que Teishara n'était qu'une légende et qu'elle était perdue à jamais.

Il rentra alors chez lui, et fit ses adieux à l'océan, avant de le contempler une dernière fois tout ce qu'il observait. Pour une fois, il prenait plaisir à écouter tous ses bruits, même les amis de son enfance qui jouaient, au loin. Peut-être qu'ils se moquaient, mais ils joueraient sans doute bien assez vite à nouveau avec lui.

Ômaru se sentit alors heureux, à tel point qu'il remerciait la vie et la terre elle-même, comme seul un enfant pouvait le faire. Sa peur de l'échec disparu, il ne craint alors ni son incapacité à entendre les cloches, ni les moqueries de ses amis au loin. Il ne regrettait pas d'avoir contemplé la nature. 

Alors, comme un cadeau pour son écoute, il entendit les cloches de Teishara, qui le remplirent de joie, et son voyage commença.

Chapitre II: Eau Modifier

Compte
Des années plus tard, Ômaru revint au village de son enfance, une épée à la main. Devenu un homme, il n'avait pas pour projet de retrouver Teishara, et attribuait la ville et même le son des cloches à son imagination d'enfant, ayant oublié tout cela depuis.

La nostalgie le poussa cependant à retourner à la plage, pour écouter à nouveau le chant des mouettes et le son des vagues.

A sa grande surprise, il trouva la femme qui lui avait parlé de Teishara, et de ses temples.

- Que fais-tu ici ? Demanda t-il, étonné.

- Je t'attendais.

Malgré les années, la femme avait toujours la même apparence, et la même beauté. Elle n'avait pris une ride. Alors qu'Ômaru approchat, elle lui tendit un cahier, et une plume.

- Écris. Un Guerrier de Lumière prête attention au regard d'un enfant, parce que les enfants savent voir le monde sans amertume. Ils peuvent percevoir l'âme des gens avec leurs yeux d'enfant.

- Qu'est-ce qu'un "Guerrier de la Lumière" ?

- Tu le sais, répondit-elle en souriant. C'est quelqu'un capable de comprendre la vie. De lutter jusqu'au bout pour ce en quoi il croit, et alors d'entendre l'appel de Teishara.

Jamais Ômaru ne pensait être un guerrier, et la femme le regarda avec un sourire.

- Tous peuvent l'être, même si aucun ne peut s'en juger capable lui-même. Elle sourit à nouveau.

"Un Guerrier de la Lumière a une Voie, mais toutes les voies du monde mènent à son cœur. Il croque la vie, mais sait garder à l'esprit ce qui est immuable et durable. Il sait distinguer l'éphémère de l'éternel. Un Guerrier de la Lumière utilise son énergie, mais également celle de son adversaire. Pour vaincre, il ouvre son cœur au monde et demande au sacré de l'inspirer. Les autres guerriers le voient comme un mystique perdu, qui prie au plein combat. Un Guerrier de la Lumière ignore ces paroles, car il sait. Mais que sait-il, au final ? Il sait plus que les autres, mais ne sait que bien peu de choses. Un Guerrier de la Lumière sait ce qu'il veut, sans explication. Il ne se laisse pas avoir par la suffisance mais ne laisse pas non-plus le désespoir assaillir. Le Guerrier de la Lumière continue inlassablement à répéter les mêmes gestes, mais sait s'adapter aux situations imprévues. Il ne cède pas à la peur et peut fuir, non par lâcheté mais par nécessité, tout comme il combattrait par nécessité. Le Guerrier de la Lumière se comporte parfois comme l'Eau. Il se glisse entre les obstacles qui forment sa route. L'eau ne peut être brisée ou blessée. Parfois, il est nécessaire de s'adapter au terrain, tout en continuant à couler vers l'océan. Elle glisse et s'échappe, mais possède un pouvoir total.

Se croyant invincible, l'homme céda à l'intrépidité et tenta de vaincre ses ennemis. Leur résistance fut terrible et la guerre s'éternisa, et il se retrouva bloqué. Alors, l'homme décida de laisser couler ses problèmes, comme l'eau dans son lit. Il sonna la retraite et, par sa stratégie humble mais efficace, sauva la vie de ses compagnons, et parvint à ralentir la progression des ennemis.

L'homme pensait avoir mal agi, être incapable de progresser. Il fut pris par l'incertitude et le doute, il ne savait plus quelle était la raison de son existence, quel était son but. Mais l'homme compris. Il s'était détaché de la certitude, suivant à un chemin s'adaptant au monde, niant l'idée du vrai ou du faux. Une trop grande clarté peut aveugler, et amener à la suffisance, là où le doute et la remise en question renforce la foi, et permet la progression.

Fort de son expérience et libéré de la certitude, l'homme reprit la route, en quête de connaissance.

Chapitre III: Air Modifier

Trésor
Tout Guerrier de la Lumière a déjà menti par le passé. Tout Guerrier de la Lumière a déjà été lâche. Tout Guerrier de la Lumière a douté d'être un guerrier de la Lumière. Tout Guerrier de la Lumière a déjà manqué à ses obligations spirituelles.

C'est pour cela qu'il est un guerrier de la Lumière. Car il est passé par toutes ces expériences et n'a, malgré tout, pas perdu l'espoir de devenir meilleur.

Un Guerrier de la Lumière commence le voyage sans rien. Ils ont un regard particulier dans leur regard.

Un Guerrier de la Lumière ne se laisse pas avoir par les apparences, et reste de marbre et silencieux quand on tente de l'intimider. Il saisit cependant toute occasion pour s'améliorer, et pour corriger ses propres erreurs. Un Guerrier de la Lumière ne perd pas son temps à écouter les provocation. Il a un destin à accomplir. L'important restera, l'inutile disparaîtra, mais le Guerrier de la Lumière ne juge pas les rêves et les décisions d'autrui. Pour renforcer le sien, il n'a pas besoin de dire que le chemin de l'autre n'est pas le bon.

Un guerrier sait que l'étoile la plus éloignée de l'Univers se manifeste dans les choses qui l'entoure.

Il partage son monde avec le personnes qu'il aime. Il les pousse à s'accomplir et à progresser. Il évite l’égoïsme et sait que son aide est altruiste. Quand il s'écarte du chemin, il perd beaucoup de temps à revenir à son destin originel mais, comme le vent, trouve toujours une voie.

L'homme reparti en campagne, et vainquit. Il surpris ses adversaires, et les défit tous. Fort de sa victoire, il rentra dans son village, et trouva devant lui un vieil homme qui voulait passer en premier. S'énervant, il le menaça de toute sa splendeur martiale.

Le vieil homme s'approcha de lui et l'attaqua. L'homme ne pu rien faire et s'écroula au sol, dominé.

Se résignant, l'homme accepta sa défaite et laissa passer le vieillard. Il ne se formalisa pas, et médita de cette expérience. Il compris que son pouvoir et son égo étaient si forts qu'ils masquaient sa propre faiblesse, qu'il trouverait toujours plus fort que lui et qu'il n'était rien, malgré tout son vécu et son expérience. Plutôt que de haïr le vieillard, l'homme le remercia intérieurement et repris sa route.

Chapitre IV: Feu Modifier

Vagabond
Le vieil homme, tenant à peine sur ses jambes, se rappelait de ces anciens enseignements. "Le Guerrier de la Lumière médite et fait le vide dans son esprit, s'abandonnant à la Lumière. Il se détache des défis et des dons de son corps pour laisser apparaître ceux de son âme. Il cesse d'être lui-même et devient une étincelle du monde, comprenant quel est son rôle et d'agir selon lui. Un Guerrier de la Lumière sait qu'au plus profond de lui-même, il existe un ordre qui le guide.

Le Guerrier de la Lumière doit garder son âme d'enfant. Il pense que ce qu'il ne fera pas ne sera pas fait. Il doit agir, mais doit également savoir laisser l'Univers opérer quand le moment est venu.

Le Guerrier de la Lumière sait trouver un ennemi plus fort que lui. Quand il en rencontre un, il fait preuve d'humilité et de diplomatie, car il sait que l'oiseau ne peut rien contre le chat. Il peut se laisser aller au repos pendant des jours, mais ne se laisse jamais aller à la paresse. Le Guerrier de la Lumière sait que ce n'est pas le plongeon qui noie, mais le fait de rester sous l'eau. Il sait que la vieillesse n'est pas évitable, mais peut être apprivoisée. Un guerrier de la Lumière ne reste pas auprès de ceux qui veulent le consoler et le conforter dans sa faiblesse. Un guerrier a pour compagnon ceux qui resteront avec lui quelles que soient les circonstances.

Un Guerrier de la Lumière sait que l'équilibre entre solitude et dépendance est nécessaire. Il n'est ni un ermite, ni un homme au dépend des autres. Un guerrier a besoin d'amour. Quand le soleil ne le fait plus sourire, il part en quête et trouve compagnie pour le contempler se coucher. Il peut choisir la solitude, mais ne la subit jamais.

Un guerrier de la Lumière ne reste pas assis dans sa tente à attendre. Il transforme sa pensée en action. Si il manque son objectif, il paie sans se plaindre le prix de son erreur.

Le feu est éphémère si on ne l'alimente pas, mais il est source de chaleur et de vie, puis brûle pour purifier et permettre à la renaissance d'advenir. Il guide vers l'ultime chemin.

Malgré son vieil âge, il défaisait encore chaque adversaire qui lui faisait face, mais son corps se détériorait de plus en plus. Il savait que les années le priveraient bientôt de ses jambes, et qu'il finirait par devenir un fardeau pour ses proches. Sortant lentement de sa maison, il soupira longuement. Il se força à marcher jusqu'au village de son enfance. Le vieil homme vit la misère partout sur son chemin, mais voyait quand même des enfants jouer dans les débris, alors qu'il avançait. Réfléchissant, il se rendit compte qu'il avait bien vécu, et que d'autres vivaient pire que lui, mais parvenaient quand même à garder leur bonne humeur.

Alors, le vieil homme retrouva son âme d'enfant. Il se mit à sourire, et continuant à avancer, oubliant son attachement au passé.

Le vieil homme poursuivit alors sa route, vers le soleil couchant.

Chapitre V: Ether Modifier

Mensonge
Quand survient l'heure du départ, le Guerrier de la Lumière trouve ses compagnons du chemin, à qui il a enseigné ou à qui il a conté. Il est triste, mais il doit obéir à ce à quoi il a offert son combat. Alors, le Guerrier de la Lumière avance et va de l'avant, chargé des souvenirs d'un voyage inoubliable. Après avoir goûté à chaque aspect de la vie, le Guerrier de la Lumière est prêt à devenir totalité, et à rejoindre la cité des choses passées."

La nuit était tombée, et la femme termina sa tirade, ne laissait que le vent souffler.

- Il y a plus d'une contradiction dans ce que tu m'as dit, rétorqua Ômaru.

La femme se leva.

- Adieu. Tu savais que Teishara n'était pas une légende, mais il a fallu que tu observes ton environnement pour percevoir le son de ses cloches. De même que l'environnement du Guerrier de la Lumière participe à sa Voie, et il saura utiliser son environnement de la manière qui convient, ici et maintenant. Un guerrier n'a que faire de la cohérence. Il apprend à vivre avec ses contradictions, et il sait écouter l'appel de Teishara toute sa vie, pour la rejoindre, au final.

- Qui es-tu ?... Demanda t-il.

Mais la femme s'éloignait déjà, marchant sur les vagues en direction de la lune, qui se levait, au dessus d'une cité blanche.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.