FANDOM


Kurasha
Primaire
KurashaSacrée
Même si cela implique la dissolution de mon individualité, j'irais braver ce démon
Statut Décédée

(Officiellement disparue)

Âge 34 ans lors de sa disparition
Occupation Première Impératrice d'Asan

Fondatrice et prophétesse du Nin Sixième avatar de la déesse solaire

Localisation Inconnue
Origine Asan, Otakai
Genre Féminin
Titre L'Exaltée
Espèce Humaine asanaise
Secondaire
Famille/Clan Lignée impériale Kushan

(Fondatrice)

Kurasha Kushan est l'une des figures les plus légendaires d'Asan. Modèle et prophétesse pour les asanais, elle est leur modèle le plus illustre. Elle fut la première Impératrice, celle qui écrivit, inspirée par le divin, le Ninshô, la prophétesse de la religion du Nin et celle qui libéra les asanais du joug du Roi-Celeste.

Fondatrice de la lignée des Kushan, elle fut considérée comme la sixième Avatar.

Histoire Modifier

MendianteModifier

Kurasha naquit dans une famille paysanne de Yokokawa en -23, où elle vécu quelques années avec ses parents, dans la Nation Éternelle d'Egai. Soumise au culte du Roi-Céleste imposé par Okoto et à ses disciples, la population d'Egai était alors dominée et mise à pied.

Les écrits racontent que ses parents furent tués lors d'un soulèvement populaire dû à l'augmentation des impôts dans la région de Yokokawa. Okoto et ses disciples, maîtrisant la vie elle-même par leur magie noire et les pouvoirs octroyés par le "Roi-céleste", avaient droit de vie et de mort sur les citoyens. Ainsi, les parents de Kurasha furent de ceux qui explosèrent par la puissante magie noire. Orpheline, elle mendia pendant un certain temps avant d'être recueillie par un prêtre-guerrier solaire du nom de Hogosha, un des derniers représentants de l'Ordre Solaire, ordre traqué et massacré par les forces du Roi-Céleste.

PrêtresseModifier

Kurasha intégra un monastère caché et fut initiée à la méditation, aux arts martiaux et à la tradition transmise par l'Ordre Solaire d'antan. Elle eut un foyer et grandit de manière relativement heureuse pendant plus de dix ans, cachée aux forces de la Nation Éternelle. Pendant ce temps, des rêves et visions se multiplièrent dans leur esprit, qui lui furent sans doute inintelligibles, et forgèrent peu à peu un profond lien entre elle et le monde céleste.

Alors qu'elle fut initiée, elle compris de plus en plus de choses, jusqu'à finir par atteindre un état spirituel élevé. Alors qu'elle avait environ seize ans, son monastère fut ravagé par des gardes noirs d'Egai. Elle parvint à s'enfuir, aidée par son mentor Hogosha, qui lui indiqua une voie à suivre avant de mourir. Pendant quelques années, elle vécu à Yokokawa, ville de son enfance, où elle aidait les habitants et propageait la doctrine sacrée.

Alors qu'une paysanne était publiquement frappée, mise à nue, et que des gardes s'apprêtaient à la violer puis certainement à la tuer, Kurasha ne pu résister à cette vision bien trop longtemps supportée. Elle s'attaque aux gardes et les mis en déroute, maîtrisant arts martiaux et la magie sacrée publiquement. Kurasha avait fait cela de manière consciente et savait qu'elle ne pouvait plus reculer. A ce moment là, la population de Yokokawa, qui comme le reste du peuple avait toujours baissé la tête, se rangea derrière elle.

GuerrièreModifier

Kurasha voyagea longtemps. Durant la campagne contre le Roi Céleste, elle vit des merveilles. Avec ses compagnons, elle finit par découvrir un ancien temple au cœur du bassin de Hitsugi. Les légendes sur ce lieu étaient nombreuses, mais personne n'avait jamais découvert son emplacement. En pénétrant dans le temple, elle fit la connaissance du grand serpent-dragon Ebisan. Pendant des années, elle apprit auprès de lui, et devint sa disciple. Conjuguant les enseignements des prêtres avec ce que le grand dragon lui appris, elle s'éveilla de plus en plus.

Ebisan lui indiqua une direction, comme Hogosha le lui avait montré autrefois, et elle la suivit. Il lui conseilla de regarder l'océan et de comprendre la véritable nature du monde, et Kurasha parvint jusqu'à une haute falaise d'où elle voyait la mer. Elle refusa de changer de place ou même de se nourrir avant qu'une révélation ne lui apparaisse.

Son regard fut percé par le soleil qui se reflétait sur l'eau. La Lumière pénétra son esprit, et elle vit. Elle ne vit pas d'océan, mais une infinité de gouttes d'eau formant une masse gigantesque, sur laquelle se reflétait l'astre solaire. Elle finit par ne voir ni un océan ni un amas de gouttes, mais les deux à la fois, l'un ne pouvant exister sans l'autre. Chaque goutte se mouvait, et l'eau était en perpétuel changement, mais en regardant la masse, rien ne semblait bouger. Elle compris alors l'essence du monde. Il ne peux y avoir de chose sans l'Univers, car tout en est une partie. Toute chose est liée et n'existerait sans le reste.

Il est dit que par la suite, Kurasha poursuivit son voyage, libérée du monde, et qu'elle trouva la pure et ancienne cité de Teishara. Elle y apprit beaucoup et eut un véritable lien avec le monde spirituel.

Le grand dragon lui avait dit qu'elle était spéciale, et qu'elle était un de ces avatars qui apparaissaient entre les millénaires. Il lui expliqua que la jeune femme avait un rôle à jouer.

Sur ces enseignements, et en sachant quel était son rôle, Kurasha écrivit le court texte du Ninshô et fonda l'Ordre des Assa'nins, qui restaurèrent le Temple d'Ebisan pour en faire le monastère de Tatsuyama.

KurashaCheval
Kurasha, autrefois prêtresse, se décida à prendre les armes et à faire couler le sang. Les enseignements des prêtres qui lui étaient autrefois obscurs commençaient alors à lui apparaître clairement. Elle compris ce qu'elle devait faire, quel était le but de son initiation et quel était son destin.

Alors que l'armée du Roi-Céleste se dirigeait vers Yokokawa, elle se décida à mener les citoyens et à leur apprendre le peu qu'elle savait. Rejointe par divers clans jusqu'alors soumis à Okoto et à son dieu, elle vit son armée grandir, prête à affronter les oppresseurs. Les pertes furent lourdes, mais Yokokawa résista. Surnommée la Libératrice, elle mena ses troupes pour libérer le sud d'Asan jusqu'à Edokai, ainsi que le royaume d'Oka, qui risquait de bientôt tomber sous l'envahisseur d'Egai. La bataille d'Oka fut terrible, mais ce fut Kurasha qui l'emporta, accompagnée de vingt-mille soldats. Se voyant rejointe par les troupes d'Oka, elle se mit en marche en direction du nord-ouest pour marcher vers Okotorishi, capitale d'Egai. La campagne dura presque cinq ans, et après de nombreux échecs, elle parvint à entrer dans la région de Notsushi, puis à assiéger la capitale, située l’ouest d'Asan. Les défenseurs menaient une lutte acharnée, et Kurasha entra dans le repaire d'Okoto, et fit face au Roi-Céleste, le démon que servait Okoto, et qui se faisait alors passer pour une divinité incarnée.

Kurasha découvrit un puissant artefact teishari, au coeur des catacombes, source de la puissance des okotorishis. Instinctivement, elle parvint à le contrôler et affaibli le sorcier noir. Okoto fut tué par Taori Maeda, et le Roi-Céleste renvoyé dans les mondes inférieurs par Kurasha, qui le combattit en duel. Nous savons que le combat provoqua une puissante réaction, et qu'une partie de Notsushi fut engloutie dans les eaux, ravageant ainsi la grande Okotorishi et détruisant le sanctuaire situé dans les ruines de l'antique Teishara, qui furent par la suite abandonnées, comme le reste de la région, qui n'est depuis peuplée que de quelques villages, et grandement évitée.

Impératrice et ProphétesseModifier

Kurasha

Kurasha devint reine de la région d'Otakai, et fit d'une petite cité du nom d'Edokai la nouvelle capitale, mettant fin à la Nation Éternelle et au règne de son roi cruel. Après plusieurs années, elle parvint à unifier les différentes provinces d'Asan par la foi et fut couronnée Sainte Impératrice il y a plus de mille-cinq cent ans, fondant ainsi l'Empire Solaire d'Asan, qui existe encore aujourd'hui.

Kurasha fut une bonne impératrice. Elle fit de l'Empire Solaire naissant une grande nation, cependant isolée et repliée sur elle-même. Ce que le Roi-Céleste avait brisé, elle le restaura. Sous son règne, la nature reprit lentement ses droits là où elle avait été décimée, les cités et les campagnes ravagées se reconstruisent, et le peuple blessé se releva lentement. L'Ordre Solaire fut restauré sous le nom de Ninshaku, et la tradition revint, posant les bases de l'Empire Solaire et de la culture asanaise, sur les enseignements que Kurasha avait concrétisé dans le Nin.

Dire que Kurasha avait l'unanimité ne serait pas juste, certains seigneurs fidèles à Okoto n'avaient pas été vaincus, et résistèrent pendant plusieurs années. D'autres, qui avaient autrefois soutenu la prophétesse, se retournèrent contre elle politiquement. Cependant, Kurasha était forte et sage, et elle parvint à unifier Asan.

Environ onze ans après son couronnement, elle disparu. Asan, fort et unifié, n'en fut pas ébranlé malgré la grande tristesse des asanais. Son fils, Naoshi, fut désigné par le premier rituel de désignation de l'héritier impérial, et devint deuxième empereur de l'Empire Solaire.

Kurasha, quant à elle, ne réapparu jamais. Bien qu'un millénaire et demi se soient écoulés, la prophétesse, considérée comme "disparue", est restée la figure la plus importante de tout Asan.

Description Modifier

Une femme d'une grande beautéModifier

Kurasha possédait de longs cheveux bleutés et était d'une stature relativement normale. Ses yeux étaient d'un marron orangé et son regard se faisait à la fois aussi transperçant que miséricordieux.

Ses habits étaient très amples, et ses cheveux souvent parés de bijoux dorés.

Aujourd'hui, plus de dix générations d'empereurs et d'impératrices lui ont succédé, et leur apparence varia avec le temps. Cependant, la princesse impériale Nashana Kushan, sa descendante, lui est très semblable, et est souvent dite comme aussi belle que son ancêtre.


Une prêtresse-guerrière pieuse et juste
Modifier

Kurasha, malgré son sérieux et son grand détachement, une personnalité naïve, juste et bienveillante. Elle cherchait à tout prix à faire ce qui lui semblait juste et se dévouait pour les autres, n'hésitant pas à se sacrifier elle-même, et, comme elle le fit, à faire don de sa propre personne.

Son entraînement martial l'entraîna à devenir implacable et forte, mais elle resta toujours miséricordieuse et profondément altruiste. Avant sa disparition, elle était impassible et détachée du monde.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.