FANDOM



Description Modifier

La spiritualité asanaise est très profonde. Elle appelle à une tradition nommée le Nin, n'existant sous ce nom que depuis Kurasha, mais remontant à des millénaires, étant une synthèse entre le Culte Solaire, venu d'Oshai, et la tradition kijine, native d'Asan. Celle-ci se fonde sur un court texte fondateur, le Ninshô. Au cours de l'ère Shuden, un récit composé de quatre parchemins, les Quatre textres du Minoshi, furent écrits par le sage du même nom, et complétèrent la mythologie du Nin. Le Nin est une religion fondant l'Empire même, mais principalement une métaphysique.

Il s'agit d'une longue tradition autrefois orale, à présent écrite sur parchemins ou sur rochers, comportant les quatre textes originaux, ainsi que des commentaires ultérieurs et d'autres textes. Le Nin est la base même de la culture asanaise, et est à l'origine de l'organisation spirituelle de la vie de l'Empire, et même de sa politique. Selon le Nin, chaque individu sera disposé à rejoindre une des quatre castes de l'Empire Solaire, selon son destin et sa "qualité spirituelle".

Depuis leur plus jeune âge, les asanais sont éduqués selon une culture martiale et spirituelle, elle-même issue du Nin. Loyaux envers l'Empire et très attachés à des notions comme l'honneur et de respect de la Tradition, ils vivent selon le Nin.

Le Nin, bien que religion impériale, est principalement une tradition. En effet, tout aspect de la vie est sacré et traditionnel, dans l'Empire. Par ailleurs, c'est le Nin lui-même qui a réunit les régions d'Asan en un Empire.

Pour les prêtres et les intellectuels, le Nin est avant tout une métaphysique et une voie vers l'éveil spirituel. Cependant, le Nin possède un aspect légal, permettant à la société de rester sur un chemin traditionnel. En effet, les parchemins étant des récits épiques, les références à la manière dont gérer une civilisation et une tradition sont décrites au sein de ces récits.

Nin

Doctrine Modifier

L'opposition n'est qu'illusion, l'opposition n'existe pas, la vague oscille mais la mer reste, telle est la Voie du Nin

Une doctrine importante dans le Nin est l'idée selon laquelle toute chose possède une essence, s'assemblant pour former un grand tout immuable. En ce sens, chaque chose est considérée comme interdépendante et dénuée d'existence propre, les choses ont chacune une place dans le monde et une raison d'être.

Chaque personne a le choix de suivre l'ordre des choses et de participer à l'équilibre cosmique en respectant sa propre nature et la nature des choses, ou de s'opposer à tout, et donc également à lui-même, ce qui mènera indubitablement à la souffrance.

Ainsi, s'opposer à sa propre destiné amènera des déséquilibres qui pourront causer du tort au monde tout entier, et faire ainsi souffrir autant le responsable que son entourage.

Les asanais pensent que la souffrance est un choix, et qu'accepter ce qui est immuable et issu du Principe même de l'Univers est le seul moyen d'y échapper, et donc de vivre selon le Nin. Quand la mort approche, avoir l'esprit vide et être capable d'observer le sacré de manière véritable permet de la rejoindre et d'en faire entièrement partie, une fois la vie quittée.

Les asanais ne pensent pas que la mort soit la fin de toute chose. Selon le Nin, mourir libéré nous lie à la lumière sacrée pour l'éternité, et mourir dans la souffrance nous impose de continuer à suivre le cycle des incarnations successives. Voilà pourquoi il est important de préparer ce moment toute sa vie, et pour les éventuelles incarnations suivantes. Mourir sur le champs de bataille ou suite à une profonde méditation est ainsi l'un des plus grands honneurs possibles et un chemin vers la libération de l'âme.

Cela amène à l'idée des castes et d'une société régie par le Principe Divin, considérée non-pas comme artificielle mais comme naturelle et seule véritablement viable. Tout ce qui découle de cette dite société et qui reste fidèle au Principe est donc considéré comme pur là où le reste est impur.

D'une certainement manière, le Nin nie la notion de liberté, car il considère que l'individu ne peut être détaché du monde et a donc le choix de l'accepter ou de se leurrer dans l'aveuglement et de souffrir.

Bien évidemment, chaque être a des droits et un respect qui lui est dû, ainsi que des décisions qui lui sont propres. Cependant, le Nin considère que s'opposer à ce qui doit être, non-pas pas décision humaine mais par nécessite cosmique, est non-pas liberté mais égarement et aveuglement, comme un esclave qui serait au fond d'une caverne et qui observerait un feu, pensant voir le soleil.

Le Nin est transmis par initiation, celle-ci différent selon les castes et les individus. La pratique de la méditation et les rituels sont nombreux. Beaucoup ont un rapport au soleil, car le Nin est un culte solaire. La méditation par la lumière du soleil est considérée comme un moyen de sublimer l'âme.

Au delà de son aspect spirituel, le Nin a également une certaine portée martiale, incitant l'initié à pratiquer des arts martiaux comme il pratiquerait tout autre art et à défendre le Nin ou son foyer si il s'agit de la seule solution.

Le Nin n'est pas considéré comme une croyance, mais comme la révélation aux mortels d'une force primordiale et infinie. C'est à la fois un concept sacré et moral, qui offre une voie vers la délivrance, et qui dicte la conduite de toute la société. Le Nin est lié à un grand folklore répandu dans l'archipel d'Asan et pouvant changer selon les régions. Ainsi, les dieux et les esprits présentés dans les différentes traditions sont considérés comme des parties d'un grand tout, et souvent vues comme des représentations allégoriques des forces universelles.

Le Nin étant le pilier de la société asanaise, les hérétiques dangereux, répandant une parole jugée fausse dans l'Empire Solaire, peuvent être traqués et rééduqués, enfermés voire même tués. Les Assa'nins peuvent se voir confier cette mission, étant des prêtres-guerriers dédiés corps et âmes au Nin.

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.