FANDOM


Recherches epistémologiques, alchimiques et ésotériques sur l'Anima, un livre de Kaneji Suzue.



L'Anima est sans doute l'une des choses - si je peux seulement me permettre d'employer ce terme - les plus étranges que j'ai pu observer de toute ma vie.

Je commencerais par une description simpliste et empirique de cet objet que j'ai eu la chance d'observer. C'est une boule, ou une orbe de couleur rouge carmin. Elle semble en perpétuel mouvement, que ce soit sa couche exterieure ou interieure, dans toutes les directions possibles. Sa matière est difficile à définir. Du sang ? De l'énergie ? La boule luit légèrement, mais il me semble bien que ça soit du sang. Un sang éternel, perpétuellement vivant, empli d'un chi primordial et constant, qui ne se déplace pas, qui se contente de stagner tout en bougeant.

Maintenant, dirigeons-nous vers des interprêtations plus cosmiques.

Cette boule produit de l'énergie, en effet, mais au delà son application pratique, il convient d'étudier un élement terriblement palpitant. L'Anima est instable, il ne semble pas dans le même plan que nous. C'est un objet hors du temps et de l'espace. Il semble presque avoir une conscience propre. Il est présent là où je l'ai vu car il a une manifestation matérielle, mais il est le Tout. Il est repousse et rapproche, il est l'énergie positive et négative. C'est ce que certains nomment la Pierre Philosophale. C'est la somme de toute chose, tout élément.

C'est l'Avatar du Soleil et de la Lune combinée. C'est un astre qui obéit à des actions cosmiques. Nous n'utilisons que son aspect exterieur. De nos mains fébriles, nous tatonons, incapables d'en comprendre Sa véritable nature, construisant des réplicas, des similis, des imitations stupides, idiotes. L'androgyne originel est en lui, mais il l'est également. Les trames qui le composent vont dans chaque direction, elles ne sont pas limitées par l'espace, pas par le temps. Elles sont. Qui l'a créé ? La question n'a pas de sens, car l'Anima est à la fois source et conséquence, à la fois début et fin. Elle est à la fois créatrice et créature. Elle est issue de puissances qui dépassent notre compréhension directe et les cadres de la pensée. L'Anima ne peut avoir de nom, mais nous lui avons donné ce nom bâtard et chancelant,qui n'a de légitimité que par un vulgaire accord commun, une concession.

L'Anima semble vous saisir dans vos rêves, mais c'est pourtant avec un esprit parfaitement éveillé que vous l'abordez. Vous le voyez sans le voir, car il a toujours été présent, à la fois autours de vous et en vous, vous l'êtes.

Pour illustrer ma compréhension de l'Anima, je brille parmis mes semblables, mais je ne suis qu'un sôt dans sa compréhension. Je vois à peine ses plus basses réalités. Malgré mon presque complet aveuglement, vision au moins existente comparée à l'aveuglement complet de mes contemporains, je vais donner ici des clés de compréhension de l'Anima, pour un éventuel initié brillant qui pourait me rejoindre dans mes méditations, voire ouvrir ses yeux de manière plus prononcée encore.

Imaginez simplement être enfermé dans une balle. Vous ne voyez de l'exterieur que des légers scintillements, des formes attisées. Si vous tentez de pousser la paroi, elle vous repousse. Vous savez qu'il n'y aura qu'une balle un peu plus grande si vous sortez, et ce à l'infini. Vous ressentez un essoufflement de plus en plus conséquent, et vous finissez par manquez d'air, car la bulle est composée d'eau. Une eau primordiale, agréable mais sans air. Au lieu de sortir, vous vous repliez sur vous-même, et entrez votre menton en vous-même. Peu à peu, l'oxygène revient lentement, et tandis que vous expirez, des bulles forment un tissu prismatique qui vous entoure, qui vous habille, non-pas comme des vêtements superflux, mais comme des peaux secondaires qui vous renforceraient. Alors que vous sortez de vous-même, l'exterieur vous semble beaucoup plus limpide: la bulle s'est aggrandie et vous voyez mieux, à travers ses parois. En vous relevant, vous sentez que vous glissez à travers des réalités multiples sans même vous déplacer. Vous sentez l'eau entrer en vous et ressortir, et le tissu expiratoire vous serrer peu à peu. Cela n'a rien de douloureux, mais votre corps se réduit.

Vous régressez physiquement mais accédez à un niveau de connaissance tout autre, touché par la grâce d'une synergie trop méconnue en ces âges perdus. Vous vous voyez ainsi percé de toute part, votre corps réduit en lambeaux pour ne garder que votre essence la plus pure. Vous vous trouvez dans un océan déchaîné, géant. Allez-vous vous laisser porter au gré des vents et des marées, ou résister, en vain ? Vous plongez peu à peu, sans sentir la nécéssité de respirer, et descendez, sans même pouvoir remonter. Au bout d'un moment, vous confondez bas, haut, gauche, droite. Vous ignorez votre position. Quelle importance ? Votre forme se réduit encore peu à peu, et vous devenez sphérique. Un oeuf d'or, d'où est produite de la Lumière, douce et réchauffante, dans cette eau noire. Du sang s'écoule de vous, et cette boule devient encore luisante, mais carmine. Votre position vous est à présent inintelligible, la question semble même stupide, inutile, pire encore: elle n'a aucun sens.

Vous êtes dans un état autre, primal. Les concepts mortels et les illusions de la vie disparaissent. Vous Êtes, mais vous n'êtes pas. Votre position, votre définition n'ont plus de sens. Vous êtes l'androgyne originel, sans être. Encore une fois, la seule solution semble être de vous diriger vers vous-même. En vous, vous sentez la chaleur, le magnétisme, et toutes les énergies de l'univers. Vous êtes Un et vous vous sentez complet, fini. La suffisance justifiée et absolue: vous n'avez plus rien à obtenir.

Cependant, vous éclatez peu à peu. Vous êtes un oeuf, et alors que le sang et les racines s'étendent dans cet océan en tout points, vous grandissez. Vous ne pouvez empêcher cette explosion de survenir, comme vous ne pouviez empêcher les vagues de vous amener, vous lâchez donc prise. Vous vous promenez au gré des racines, devenant le monde tout en gardant votre coquille originelle. Vous avez conscience de tout cela, mais n'avez aucune influence sur cette nouvelle réalité, germée de votre être matériel.

Vous êtes à la fois être et univers, et en regardant autours de vous, à travers le superflux innombrable né de votre explosion cosmique, vous pouvez voir d'autres vous, semblables mais différents. Uniques mais similaire. Vous vous reliez peu à peu à eux, en vous appercevant que vous n'avez au final que relié vous-même, qui vient également de naître, ou de mourir, en un temps semblable. Vous vous rendez compte que vous éclairez ce millieu sombre et obscur, mais que vous n'êtes le seul à le faire, tout en étant seul. Alors que la multiplicité arrive, tout s'éclaire et plus rien n'est visible. Vous êtes vide, mais vous êtes également plein. Sans votre lumière, vous ne seriez rien, mais vous ignorez au final si vous êtes ou non.

Voilà une partie infime de la nature de l'Anima.


Kaneji Suzue

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.